PDFMonkey automatise la génération de documents PDF.
Gérez vos modèles.
Insérez des données dynamiques.
Appelez une API simple.
1000 PDF gratuits par mois.

www.pdfmonkey.io

DéMOOCratisons l’information !

« Savoir, c’est-à-dire prévoir pour agir. » notait Bergson dans son ouvrage L’Évolution créatrice (1907). Dans un monde où il semble a priori difficile d’échapper à un flot continu d’informations, nous aurions tendance à donner l’accès au savoir pour acquis. Encore faudrait-il avoir les moyens d’y voir clair entre information et désinformation, publicité, propagande. Le domaine de l’environnement n’échappe pas à la règle : les intérêts politiques, géopolitiques, financiers y sont trop importants. Alors, comment se documenter sur le sujet lorsque l’on n’est pas un spécialiste du sujet ?

Et pourquoi pas à travers les MOOC1 ? L’acronyme vient de l’anglais Massive Open Online Course : il s’agit de formations en ligne, ouvertes à tous et généralement gratuites2, accessibles depuis une plateforme durant un laps de temps défini au préalable (un ou deux mois, généralement).

Depuis 2013, ils gagnent du terrain comme alternative pédagogique un peu partout dans le monde. Ce qui les différencie du simple cours en ligne ? La possibilité d’interagir avec l’équipe pédagogique organisatrice du MOOC, mais aussi avec ses participants, souvent internationaux, de partager connaissances, expériences, mais également interrogations. Une façon de garder l’esprit ouvert, de se frotter à d’autres opinions, à d’autres pratiques.

Proposés par des universités, des entreprises ou bien encore des associations, il en existe sur tous les thèmes : sciences, religion, marketing, philosophie, développement personnel, technologie… Mais, comme vous êtes sur le blog de PDFMonkey, nous allons évidemment nous attarder sur quelques MOOC liés aux questions de l’environnement et qui débutent bientôt.

Vous vous demandez depuis des mois ce qu’est l’agroécologie et s’il s’agit vraiment de la solution aux défis actuels pour nourrir l’ensemble de la population de la planète tout en préservant les écosystèmes ? L’école d’enseignement supérieur Montpellier Sup Agro propose un MOOC sur le sujet, en français, destiné aux débutants, d’une durée de six semaines : du 31 janvier au 16 mars 2020. Les inscriptions sont possibles jusqu’au 20 février et le temps de travail est estimé à 4 heures par semaine. L’équipe pédagogique est composée d’agronomes, d’écologues3, de sociologues, d’une économiste, d’une anthropologue et d’une zootechnicienne4.

Vous ouvrez des yeux ronds quand votre ami d’enfance vous parle d’économie circulaire ? Pas de souci : l’Institut de l’environnement, du développement durable et de l’économie circulaire (EDDEC) a réalisé un MOOC sur le sujet. Du 3 février au 23 mars 2020, des professeurs de l’université de Montréal, de Polytechnique Montréal et de HEC Montréal vous inviteront à repenser le système économique tel que nous le connaissons et auquel nous participons chaque jour. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 9 mars.

Vous recherchez une formation plus pointue sur le climat et son évolution tout au long de l’histoire de la planète, afin de comprendre le réchauffement climatique ? N’en dites pas plus : trois professeurs du MIT se chargeront de vous rendre incollable sur le sujet, du 19 février au 15 mai 2020, à raison de deux à quatre heures de travail par semaine. À noter : la formation est proposée par edX, plateforme fondée par le MIT et l’université Harvard. La formation se déroule donc en anglais et, en raison des sanctions américaines, il n’est pas possible de s’y inscrire depuis l’Iran, Cuba, ainsi que la région de Crimée en Ukraine.

Vous aimeriez en apprendre davantage sur les « villes durables » ? Cela tombe bien, l’université de Lund, en Suède, propose un MOOC sur ce thème à partir du 17 février et jusqu’au 23 mars. L’occasion d’en savoir plus sur les transformations et les innovations à l’œuvre en milieu urbain, en alliant la théorie à la pratique. Ce MOOC est disponible en anglais.

Vous vous en doutez, nous ne vous avons présenté ici qu’un minuscule aperçu de toutes les formations disponibles sur le thème. L’idée n’est pas tant d’être exhaustif, mais plutôt de vous donner envie de vous plonger dans le monde fascinant des MOOC : les échanges d’idées et d’expériences avec les professeurs et les participants, aux quatre coins du globe, valent autant, voire davantage, que le contenu théorique des cours.

Mais si vous êtes fâchés avec la technologie et le virtuel, rassurez-vous : que vous choisissiez de parfaire vos connaissances grâce à un MOOC, une interview, un livre ou une conversation avec votre voisin de palier, l’important reste l’accès à l’information, condition de nos décisions et base de nos actions. Alors, par tous les moyens, gardons en mémoire les mots de Bergson : informons-nous, partageons nos idées et agissons pour notre environnement, à notre échelle, jour après jour. Sans nous en laisser conter.

  1. À prononcer « mouk », s’il vous plaît. 

  2. Un certificat payant est parfois proposé par l’organisateur, après un examen des connaissances acquises durant le MOOC

  3. « L’écologue analyse, mesure et prévoit l’impact des activités humaines sur l’environnement et la biodiversité. » — emploi‑environnement.com 

  4. « Spécialiste de l’élevage et de la reproduction des animaux domestiques ». — larousse.fr 

Tags : Climat, Écologie, Développement Durable